Olav Spahl : "Nous voulons que les athlètes se sentent comme chez eux à Tokyo"

Moins de 150 jours nous séparent des Jeux Olympiques de Tokyo. Olav Spahl, Elite Sports Director et Chef de Mission pour le Team Belgium, Gert Van Looy et Rudy Lahor, Games Managers et le High Performance Manager Bob Maesen se sont rendus dans la capitale japonaise pour les derniers préparatifs.

La semaine allait être très chargée pour les collègues du COIB au Japon. Le premier point à l'ordre du jour était une visite du village olympique.

Olav Spahl : "Le village olympique est complètement terminé, nous avons pu voir les chambres où le Team Belgium vivra l'été prochain. Nous avons pu visiter chaque chambre et chaque appartement. Cela nous a donné une bonne idée de la manière dont nous allons aménager l’espace : où se trouvera la salle médicale, où nous allons installer le teamlounge et les salles de réunion pour les sports d'équipe. Nous savons maintenant également les choses que l’on doit modifier."

Etant donné le fait que le Chef de Mission du Team Belgium veut personnaliser les salles et leur donner une touche belge, le COIB a organisé une enquête auprès des athlètes pendant leur stage à Belek à la fin de l'année dernière afin de recueillir leurs avis.

"Nous voulions impliquer les athlètes dans la conception de leur séjour. Que manque-t-il aux athlètes lorsqu'ils sont en stage à l'étranger ou en compétition? Nous voulions leur donner le sentiment d'être chez eux à Tokyo et nous leur avons posé la question à Belek. Nous avons reçu de nombreuses contributions à cette question et avons déjà noté quelques bonnes idées. Nous devons maintenant y travailler. L'idée est d'utiliser le design de la Belgium House et des vêtements dans la décoration de nos appartements au village olympique".

Le Chef de Mission ne veut pas en dire plus pour l'instant sur la façon dont le COIB va traiter cette question. Le seul détail dévoilé, c'est qu'il y aura un clin d’œil noir-jaune-rouge dans tout le bâtiment et dans chaque pièce.

Cyclisme
Après la visite du village olympique, ils se sont rendus au Mont Fuji où se dérouleront les épreuves de cyclisme sur route. La délégation du Team Belgium y a visité le tout nouvel hôtel où logeront nos cyclistes. 

Le cyclisme sur piste est quant à lui pratiqué au vélodrome d'Izu, situé dans la préfecture de Shizuoka, plus au sud. Les cyclistes sur piste séjourneront dans le village dit «Satellite». 
"L'hôtel est fantastique. Izu est à 2h30 de route de Tokyo, nous devons en tenir compte".

"Nous travaillons avec 16 lieux d'hébergement différents au Japon pour le Team Belgium. Nous avons visité autant de lieux que possible afin de préparer au mieux l'arrivée des différentes délégations. Nous avons également exploré les distances et les possibilités de transport entre les différents lieux d'hébergement et les sites".

Continuity plans
Le comité d'organisation de Tokyo 2020 s'est réuni autour de ce que l'on appelle les « continuity plans ».
"Que se passe-t-il lorsqu'une compétition ne peut pas avoir lieu à cause du temps ou de la qualité de l'eau pour la natation en eau libre et le triathlon, par exemple. Nous devons anticiper ce genre de solutions. Ce qui est également important pour la communication avec les athlètes et les entraîneurs".

Un lieu de formation pour nos kayakistes
Lors de la visite à Tokyo, un Memorandum of Understanding (MOU) a été signé avec le maire d'Itako afin de convenir d’un lieu d'entraînement pour nos kayakistes qui se sont déjà qualifiés et peuvent encore se qualifier pour les Jeux.

Mito, le camp de base du COIB
Enfin, les collègues du COIB se sont rendus à Mito pour analyser les dernières dispositions concernant les possibilités d'entraînement des athlètes olympiques.

Le COIB a choisi le parc sportif Kasamatsu et l'Adastria Sports Arena de Mito comme camp d'entraînement central pour les Jeux, l'hôtel Mito Plaza sera la base des opérations.

Olav Spahl : "À Mito, les athlètes peuvent s'adapter aux conditions japonaises dans le calme et la sérénité. Le parc sportif de Kasamatsu et l'Adastria Sports Arena sont des complexes sportifs magnifiquement rénovés, dotés d'excellentes installations sportives pour l'athlétisme, le badminton, le basket-ball, le tir à l'arc, la boxe, l'haltérophilie, la gymnastique, le judo, le taekwondo, le tennis de table, le tennis, le triathlon et la natation. Toutes ces infrastructures sportives sont à une courte distance les unes des autres. En outre, l'infrastructure se prête également à la détente, aux soins et à la récupération. Nous avons à nouveau visité toutes les installations sportives, avec une attention particulière pour le gymnase. Le COIB, avec l’aide des Japonais, s'efforce d'offrir aux athlètes des infrastructures sportives optimales".

Accès prioritaire à un hôpital japonais
Un autre point important pour le Chef de Mission est d'avoir un accès direct à l'assistance médicale depuis Mito. "En cas de blessure, il est nécessaire d'avoir accès à un IRM, un scanner, une radiographie ou un laboratoire pour une analyse de sang ou d'urine dès que possible. Nous l'avons trouvé dans un hôpital de pointe à proximité où nous aurons un accès prioritaire. D’ailleurs, le médecin-chef de l'hôpital général de Mito Kyodo a supervisé l'équipe japonaise de cyclisme pendant cinq olympiades.”

Toutes les nouvelles

Encore 299 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020