“Il faudrait plus de femmes aux postes clés dans le monde du sport”

À l'occasion de la Journée internationale de la femme 2021, nous nous sommes entretenus avec la légende du basket belge Ann Wauters au sujet des femmes dans le sport.

Penses-tu avoir toujours eu les mêmes opportunités que les hommes ?

J’ai certainement réussi à atteindre le sommet dans mon sport et je ne pense pas qu’il y ait eu de différences. La reconnaissance et la rémunération n’étaient bien sûr pas comparables à celles de mes collègues masculins. Je suis également très réaliste en ce sens que notre valeur sur le marché n’est pas aussi grande que celle des hommes car nos matchs suscitent moins d’intérêt. Il y a un effet boule de neige : moins d’intérêt, moins de sponsors, moins de budget, moins de vécu autour des matchs, moins de médias, moins d’infrastructures, …

Les femmes sont-elles aussi fortes mentalement que les hommes ?

Absolument ! J’ai vu des femmes athlètes incroyablement solides avec un mental si fort. J’ai l’impression que dans le sport parfois, nous devons plus encore faire nos preuves et que nous avons peut-être bien appris à compenser la différence physique qu’il y a avec nos collègues masculins en étant mentalement plus fortes.

Les femmes athlètes de haut niveau bénéficient-elles de la même reconnaissance que leurs homologues masculins ?

Cela dépend énormément du sport et de l’athlète. Si j’avais eu la même carrière dans le basket masculin, j’aurais bien davantage capté l’attention.

Ann Wauters

Comment vois-tu ton rôle dans l’amélioration de l’égalité des genres dans le sport ?

Je me rends compte que mon parcours et ma carrière de basketteuse me permettent d’inspirer d’autres générations et de montrer qu’il est possible de s’investir dans le basket professionnel en tant que femme. Je voudrais agir encore plus activement auprès des filles pour les encourager à croire encore plus en leurs rêves et à raisonner moins au cas par cas.

J’aimerais aussi beaucoup contribuer à développer le professionnalisme dans le monde sportif belge, en particulier pour voir un plus grand nombre de femmes exercer une fonction dans le sport.

Est-ce positif pour une femme athlète d’avoir des femmes à bord ?

Absolument. Il faudrait plus de femmes aux postes clés dans le monde du sport. La diversité et une vision du monde différente apportent certainement une valeur ajoutée. Cette tendance commence à percer en politique et dans le monde des affaires, reste encore le monde du sport.

Quelles sont, d’après toi, les actions concrètes à mettre en place pour atteindre l’égalité des genres dans le sport ?

Je défendrais l’introduction d’un quota dans les fonctions de direction. Nous souhaitons tous mettre la bonne personne au bon endroit. Pour ma part, je vois cela comme une période de transition au cours de laquelle il faut avant tout, inciter les femmes à occuper ce type de postes, mais également changer les mentalités des actuels membres de comités de direction.

Ann Wauters and her children posing after the Olympic Qualification of the Belgian Cats

Pourquoi les femmes ne sont-elles pas plus nombreuses à se lancer dans le coaching après leur carrière active ?

Parce qu’il est difficile cet exercice qui, dans de nombreuses familles, demande encore toujours aux femmes de concilier leur rôle de ‘prime caretaker’ avec l’horaire des sessions de formation généralement planifiées le soir.

Penses-tu que la formation actuelle de coach convient aux athlètes de haut niveau ?

Cela dépend beaucoup d’une fédération à l’autre, j’ai pu obtenir mes diplômes de coach grâce à des cursus en mode condensé. Une présence physique était requise. Lorsque tu joues à l’étranger, il est évidemment très difficile de participer.

Comment ta carrière sportive t’a-t-elle renforcée en tant que femme, en tant que personne ?

Le basket m’a donné une confiance incroyable. En tant que femme de trop grande taille, cela n’a pas toujours été facile et grâce à ma carrière sportive, c’est devenu l’un de mes grands atouts. Je pourrais vous en parler pendant des heures, le sport m’a appris tellement plus que marquer des points avec un ballon. Passion, persévérance, discipline, détermination, résilience, se battre ensemble pour un même objectif, apprendre à gérer l’échec, de si nombreuses valeurs et de leçons de vie dont j’ai pu tirer profit.

Toutes les nouvelles

Encore 100 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020