​Bart Swings profite du confinement pour avancer dans ses études

Depuis plusieurs semaines, la population belge est confinée chez elle en raison de la pandémie du Covid-19. C’est également le cas pour les athlètes de haut niveau du Team Belgium. Nous avons voulu prendre des nouvelles de nos athlètes, qui continuent tant bien que mal de s’entraîner.

Dans cet épisode nous prenons des nouvelles de Bart Swings. Lors des Jeux Olympiques de PyeongChang en 2018, Bart a remporté la médaille d’argent lors de la mass start. Au total il compte pas moins de six Top8 olympiques. Il a également remporté le Championnat du Monde de la mass start à l’issue de cette saison d’hiver.

Bart Swings estime faire partie des chanceux. Il a pu terminer complètement sa saison de patinage avant que les mesures liées au Covid-19 ne soient renforcées. ”Les 7 et 8 mai je patinais encore lors de la finale du Championnat du Monde. Ma copine s’est demandé à ce moment-là si tout continuerait. Moi je pensais qu’on était encore loin des mesures drastiques. Et puis après être rentré à la maison, tous les événements ont été annulés les uns après les autres.”

Côté sport, le programme de Bart n’est donc pas réellement chamboulé. ”C’est évidemment dommage que mes vacances soient tombées à l’eau. Mais je ne peux absolument pas me plaindre. Des personnes dans d’autres secteurs sont beaucoup plus touchées.”

Après sa saison d’hiver, Bart enfilait habituellement les rollers. ”Le 5 avril, il y avait normalement le marathon de roller inline prévu au Pérou, et à cette période-ci je participe à de nombreuses compétitions. Tout a évidemment été annulé. Mais mon entraînement est toujours dirigé vers la saison d’hiver. C’est ce que je garde à l’œil.”

”Je peux toujours faire du roller et du vélo le long du canal, donc mon entraînement se passe assez normalement. Et puis je suis habitué à être flexible. Je change souvent des patins vers les rollers. Et avec mon coach Jelle Spruyt, on regarde comment je vais maintenant aborder l’été.”

Son temps désormais plus libre, Bart en profite de manière utile. Notamment en se concentrant sur sa dernière année de master d’ingénieur civil. ”Je travaille sur un certain nombre de projets et de cours. L’an prochain il ne me restera que mon mémoire. Mais j’étalerai peut-être cette année-là sur deux ans pour pouvoir me concentre à fond sur les Jeux Olympiques de Pékin en 2022.”

Bart essaie de prendre cette nouvelle situation de façon positive. ”La saison dernière je n’avais pas passé plus de 8 jours d’affilée à la maison. Ma copine travaille maintenant de la maison, donc on en profite. Pendant mon temps libre je regarde des séries, je joue avec des amis et je participe au ménage, même si ce n’est pas mon activité préférée (sourires).”

Toutes les nouvelles

Encore 270 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020